Serial Book Addict

Serial Book Addict

Cujo de Stephen King

Bonjour les serials booker !

 

Aujourd’hui retour sur Cujo de Stephen King. Comme vous le savez j’adore les romans du Maître de l’horreur et j’avais découvert l’adaptation cinéma de ce livre, il y a quelques années et j’avais bien aimé, ça m’avait donné très envie de le lire. 

Donc je me suis enfin lancée, alors c’est parti pour une chronique pleine de mordant !

 

Résumé :

"La chaleur tuera cet été ! ça va être terrible" avit prédit Evvie Chalmers la doyenne de Castle Rock. Et elle ne se trompait pas, l'été 1980 fut effectivement le plus chaud que Castle Rock eut jamais connu. Ce fut aussi un été sanglant.

 

 

Ah ! Stephen King ou l’art de transformer ce qui pourrait être un banal fait divers en un roman de 400 pages ! Il n’y a que lui pour réussir ça aussi bien. Pour la petite histoire l’idée de ce roman est venue à Stephen King alors que lui même avait emmené sa voiture chez un petit garagiste, perdu au milieu de nulle part, où il s’est retrouvé nez à nez avec un Saint Bernard de près de 100 kg qui n’était soit disant pas du tout agressif mais qui était tout de même prêt à l’attaquer ! Ce qui est le point de départ de l’histoire de Cujo.

 

 

Nous suivons donc les aventures de la famille Trenton ainsi que de la famille Cambers et de leur chien Cujo, un immense Saint Bernard doux comme un agneau (ou presque !).

Alors que Cujo est en pleine partie de chasse, il se retrouve la tête coincée dans un trou où il se fait mordre par une chauve souris infectée par le virus de la rage. Et nous voilà parti pour quelques heures d’horreur et d’angoisse pour les personnages ! Tout se passe assez vite et chacun est finalement acteur et responsable de ce qu’il lui arrive. 

L’histoire est finalement assez simple, une femme et son fils qui se rendent chez leur garagiste, un chien enragé et c’est parti ! Bah oui j’ai beau adorer Stephen King, ça reste quand même l’histoire d’une femme coincée dans sa voiture par un chien donc ne vous attendez pas à une aventure débordante d’action mais plutôt à beaucoup de suspens.

 

 

Les personnages sont assez crédibles, rappelons-nous que l’action se passe dans les années 80 mais pourtant j’ai trouvé que c’était tout de même une vision plutôt moderne, surtout pour le rôle des femmes dans le roman, pas de femmes potiches ou soumises mais au contraire des femmes qui prennent des décisions, pas toujours les bonnes mais bon !

Ce qui est intéressant aussi, c’est que par moment l’histoire est racontée du point de vue de Cujo, j’ai bien aimé avoir le « ressenti » du chien et sa manière de voir et de vivre les choses.

 

Comme d’habitude j’ai beaucoup aimé l’écriture et ce roman ne souffre pas des longueurs qu’on peut parfois reprocher à Stephen King. La lecture est donc assez fluide et le roman se lit facilement et rapidement, en tout cas, moi je l’ai dévoré, sans mauvais jeu de mot ! ^^ 

On ne peut pas dire que j’ai vraiment eu peur en lisant ce roman mais j’ai été tout de même angoissée du sort qui attendait Donna et son fils et je n’ai pas réussi à lâcher le livre avant d’en connaître le dénouement. Ceci dit si vous avez déjà peur des chiens, vous devriez peut être vous abstenir de le lire, car ça ne va pas vous aider ! ^^ 

 

 

Bref encore une fois je n’ai pas été déçue par Stephen King et j’ai vraiment aimé ce roman même si l’histoire est assez basique et je le recommande vivement. 

 

 



05/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser